L’île Méconnue des Antilles : Saint-Martin

MOINS COTÉE QUE SA VOISINE SAINT-BARTH’, L’ÎLE DE SAINT-MARTIN MÉRITE POURTANT LE DÉTOUR. POSÉE À CHEVAL SUR L’ATLANTIQUE ET LA MER DES CARAÏBES, ENTRE DEUX CULTURES, FRANÇAISE ET NÉERLANDAISE, ELLE CULTIVE UN CHARME AUTHENTIQUE. VOICI CINQ BONNES RAISONS DE VISITER CETTE PERLE DES ANTILLES.

L’île de Saint-Martin vue depuis le Pic Paradis

Saint-Martin et sa réserve naturelle nationale

Plage de Shoal Bay, accessible depuis Saint-Martin

Poisson-perroquet dans les eaux de Saint-Martin

Crabe farci, une spécialité de la cuisine créole

Bananes plantains frits, un plat créole

Se hisser au Paradis

Avec ses 424 m d’altitude, le pic Paradisest le point le plus haut de Saint-Martin, parmi les meilleures îles des Caraïbes. On accède à son sommet via un sentier de randonnée escarpé, qui se faufile à travers une végétation dense et compte quelques pentes raides. Mais l’effort est récompensé par la magnifique vue à 360°, et on peut même apercevoir les îles voisines selon la météo.

Se prendre pour Robinson Crusoé sur l’île Tintamarre

Autour de Saint-Martin, une quinzaine d’îlots sont posés comme des confettis sur l’eau. Parmi eux, l’île Tintamarre a des airs de paradis terrestre. Coraux, eau translucide, falaises escarpées et végétation luxuriante…, ce bout de terre sauvage fait partie de la réserve naturelle nationale. Elle est accessible en bateau ou en saintoise (barque de pêche antillaise). Il faudra penser à apporter son casse-croûte, car l’île est totalement vierge.

Paresser sur une plage de carte postale

Qu’elles soient sauvages, familiales ou intimes, les 37 plages de Saint-Martinpossèdent chacune leur propre charme. Leur point commun ? Une eau cristalline à 27° minimum, qui vient lécher une étendue de sable doux et blanc. Parmi les incontournables, on peut citer celle de Baie Longue, qui porte bien son nom, ainsi que la minuscule et discrète plage des Amoureux, près de l’Anse des Pères.

Plonger dans les eaux de Saint-Martin

Pour admirer la faune marine à Saint-Martin, il faut plonger ! Le site du Rocher Créole abrite langoustes et poissons-perroquets, mais aussi, plus rarement, quelques tortues de mer. Entre décembre et avril, il est aussi possible d’apercevoir des baleines à bosse, qui viennent s’accoupler dans ces eaux protégées. On peut même entendre le chant des mâles ! Quant au ballet des dauphins, c’est toute l’année !

Goûter à la cuisine créole à Grand-Case

Le soir, on se mêle aux locaux en flânant dans les rues animées de la capitale gastronomique de l’île, Grand-Case, dans la partie française. C’est l’occasion de s’installer à la table d’un lolo, un restaurant traditionnel créole. Crabes farcis ou lambis frits accompagnés de riz et de banane plantain sont au menu. Ici, on vient autant pour l’ambiance que pour la nourriture cuite au barbecue.

Please follow and like us:

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*