Booba : chauffeur armé, sécurité rapprochée… sa vie en danger ?

Booba est dans une lutte acharnée contre les influenceurs et notamment contre Magali Berdah, directrice de l’agence Shauna Events qui gère les placements produits de nombreux candidats de téléréalité.

Le rappeur français s’est lancé dans une guerre contre les influenceurs – qu’il surnomme les « influvoleurs« . Dans sa ligne de mire, Magali Berdah, directrice de l’agence Shauna Events. Booba a décidé de mettre toute son énergie à dénoncer les potentielles escroqueries du milieu, ce qui a déclenché une énorme polémique. L’artiste a répondu aux questions des journalistes du Parisien ce samedi 13 août 2022 pour expliquer les raisons de son combat. « Il fallait que les gens comprennent pourquoi je suis aussi acharné. Ces gens ne sont pas que des arnaqueurs, ils sont dangereux », a-t-il déclaré.

D’après lui, il s’agit d’une escroquerie de très grande ampleur dont les enjeux financiers seraient énormes. « J’ai découvert des trucs suspects. » Le quotidien de Booba a été complètement chamboulé et sa vie serait même menacée. « Ils ont engagé des services secrets,je me retrouve avec des filatures, un traqueur GPS sous ma voiture, j’ai attrapé un faux clochard en bas de chez moi qui fouillait dans mes poubelles. Je l’ai dépouillé, il a essayé de casser son téléphone, je l’ai récupéré, j’ai démasqué l’opération. (…) J’ai des caméras de surveillance, une sécurité rapprochée, un chauffeur armé… Je ne suis pas parano. » Prêt à se battre à n’importe quel prix, le papa d’Omar et Luna compte aller jusqu’au bout de sa lutte. « Je suis une teigne. Et là je suis en feu », a-t-il déclaré.

Booba prêt à tout pour protéger sa famille

Père de deux enfants, le Duc de Boulogne se qualifie de « père protecteur » et mettra tous les moyens pour protéger sa famille. S’il ne les emmène pas en tournée, le rappeur est très proche de ses deux enfants. Pour lui : « Les enfants, c’est la base, le sens de la vie. » Concernant la rumeur qui dit que Booba a déscolarisé ses enfants, il déclare : « N’importe quoi ! Il y a tellement de conneries écrites sur moi. L’école est obligatoire. Mon but, c’est que mes enfants soient un jour autonomes, patrons, qu’ils ne soient pas dépendants de quelqu’un d’autre, qu’ils ne soient pas maltraités, n’aient pas à souffrir d’être virés, qu’ils choisissent l’endroit où ils veulent vivre ». De son côté, la papesse des influenceurs a déposé plainte, en mai dernier, contre le rappeur pour cyberharcèlement

Please follow and like us:

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*