3000€ de prime (pouvoir d’achat) arrive bientôt sur le compte bancaire des Français

Le projet de loi sur le pouvoir d’achat vise à soulager les Français face à

l’inflation croissante.

La prime du pouvoir d’achat est défiscalisée et nette d’impôts.

L’aide permettra aux patrons de verser jusqu’à 6 000 euros de prime à leurs employés.

Ce qu’il faut savoir sur la prime de pouvoir d’achat

Jusqu’à présent, seulement 17 familles de métiers étaient concernées par cette mesure voulue par Emmanuel Macron.

La prime de pouvoir d’achat s’adresse maintenant à tous les salariés travaillant pour un employeur de droit privé.

Tous les salariés du secteur public et ceux qui travaillent dans des établissements publics administratifs sont aussi concernés. Pour bénéficier de cette prime exceptionnelle, les salariés doivent être sous contrat type CDI ou CDD. Ils doivent également travailler à temps plein ou à temps partiel ou encore en contrat d’apprentissage. Le contrat de travail doit être en place « soit à la date de versement de la prime, soit à la date de dépôt de l’accord d’entreprise ou de groupe ou de signature de la décision unilatérale de l’employeur mettant en place la prime ».

Cette prime  de pouvoir d’achat peut aller jusqu’à 6 000 euros dans certains cas.

À noter tout de même qu’elle n’est pas exonérée d’impôts si l’employé perçoit trois fois le Smic annuel, soit 20 147 euros ou plus.

Pour bénéficier de cette somme, plusieurs critères doivent être respectés par l’entreprise.

Il faut que les employeurs de plus de 50 salariés soumis à un accord de participation aient mis en œuvre un dispositif d’intéressement.

Il faut aussi que les employeurs de moins de 50 salariés aient volontairement ouvert un dispositif d’intéressement ou de participation.

Quel est l’intérêt de la prime pour les employeurs ? 

L’intérêt de cette prime de pouvoir d’achat n’est pas des moindres pour les chefs d’entreprise.

En effet, elle permet aux deux parties de recevoir une somme exonérée d’impôts.

Et c’est l’occasion de  donner un sérieux coup de pouce aux salariés dans le besoin.

Sachez tout de même que rien ne peut obliger les patrons à verser la prime de partage de la valeur.

« Cette prime annuelle n’est pas obligatoire, elle peut être versée par tout employeur qui le souhaite »,

plus d’infos sur le site du Service Public.

Please follow and like us:

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*